News-Service - Newsletter abonnieren - STEMMER IMAGING

Toujours une longueur d'avance

BLOG@IMAGING

Abonnez-vous à nos mises à jour >

Plus

Inspection de haute précision grâce à des fonctions 3D innovantes

21 septembre 2022 | Lecture 3 min

La norme GenICam 3.0, également connue sous le nom de GenICam 3D, a permis de développer de nouvelles fonctionnalités et fonctions pour standardiser la connexion des caméras 3D.

Grâce à cette norme, l’application peut communiquer avec le matériel sans devoir recourir à une fonction spécifique, ce qui permet de connecter le logiciel et la caméra 3D tout simplement via Plug&Play.

L’utilisation de GenICam 3D avec des capteurs 3D facilitent ainsi leur intégration dans des applications de vision industrielle, tâche à la portée d’utilisateurs débutants.

L'une des principales nouveautés de l’introduction de la norme GenICam 3.0 est la fonction MultiPart.

MultiPart, qu’est-ce que c’est ?

MultiPart permet à un dispositif GenICam de transférer dans une mémoire tampon commune plusieurs parties de l'acquisition d'image logiquement liées.

Une mémoire tampon MultiPart peut par exemple comprendre une image Rangemap et l'image d'intensité correspondante, voire plusieurs images Rangemaps prises en même temps. Cette fonction est utile dans les applications qui ont besoin d’utiliser plusieurs zones d’intérêts (ROI) ou d’extraire plusieurs lignes laser à partir de l'image initiale.

Mémoire tampon pouvant transmettre 5 parties de l'acquisition grâce à MultiPart et à l'interface d'acquisition de 3ème génération de Common Vision Blox (CVB)

Le schéma montre la structure de la mémoire tampon MultiPart d'une caméra AT C6 utilisant 2 ROI avec leurs données respectives de rangemap, réflectance et dispersion.

La nouvelle série C6 d'Automation Technology et la plateforme logicielle de vision industrielle Common Vision Blox (CVB) de STEMMER IMAGING peuvent toutes deux fonctionner avec la norme GenICam 3.0 qui permet de transmettre jusqu'à 10 composants MultiPart de la caméra vers l'application hôte.

Dans cet exemple, il s'agit d'inspecter les surfaces planes d'une pièce métallique. L’échantillon possède deux surfaces planes en bas, sur les parties gauche et droite, et une en haut, au milieu.

Si une seule région d’intérêt (ROI) est utilisée pour inspecter les zones pertinentes de la pièce, elle devra s’étendre à 500 lignes du capteur. Le temps de lecture nécessaire pour une zone aussi vaste réduit la fréquence d'images à 870 Hz.

La fonction Multi-ROI intégrée à la série C6 permet d’utiliser jusqu’à quatre ROI différents. Pour notre échantillon, deux ROI étroits suffisent pour couvrir la zone requise.

Cela présente le grand avantage de travailler avec une fréquence d'image nettement plus élevée (5700 Hz) et d’accélérer la vitesse de la ligne de production.

Les données collectées par chaque ROI sont transmises dans une Rangemap qui fait partie d'une image MultiPart regroupant les données de tous les ROI dans une mémoire d'images commune.

Une autre fonctionnalité 3D importante est MultiPeak, développée par Automation Technology.

MultiPeak, qu’est-ce que c’est ?

MultiPeak permet d'extraire plusieurs couches à partir de données brutes. Les méthodes standard d'extraction de lignes à partir des images brutes ne permettent d'extraire qu'une position par colonne de capteur. MultiPeak, en revanche, permet d'extraire jusqu'à 4 pics de chaque colonne et de chaque AOI.

Lors de l'acquisition de données à partir de matériaux transparents, il arrive souvent que la ligne laser du capteur soit réfléchie par plusieurs couches du matériau

Dans ce cas, l'utilisation d'une seule extraction de pics pourrait entraîner la perte de données pertinentes. Avec MultiPeak, il est possible d'acquérir toutes les informations de l'objet à contrôler et de les traiter à l'aide du logiciel afin d'éliminer les réflexions indésirables. Cela permet de maintenir à un niveau inférieur les informations pertinentes provenant d'éventuels pics.

MultiPeak pour les surfaces transparentes

L'utilisation de MultiPeak permet d'extraire jusqu'à 4 pics différents de l'image brute et de créer une rangemap individuelle, par exemple à partir de l'épaisseur de la plaque de verre.

Exemple : vérification de l'épaisseur de la plaque de verre

En raison de leur transparence, les plaques de verre réfléchissent la lumière laser des deux côtés. La fonction MultiPeak permet de capturer simultanément les deux côtés de la plaque de verre en 3D.

MultiPart et MultiPeak sont tous deux prises en charge par CVB et utilisent la pile d'acquisition MultiPart.

MultiPart & MultiPeak - une équipe gagnante

MulitPart vous donne la possibilité d'obtenir un plus grand nombre de caractéristiques pour le contrôle de vos pièces. Celles-ci vous aideront à mieux évaluer les contrastes et l'état de la surface des objets, par exemple sur les surfaces lisses. MultiPeak quant à lui réduit considérablement le risque d'erreurs de mesure en cas de réflexions.

En associant MultiPart et MultiPeak, vous obtenez donc des données nettes et précises sur la surface à inspecter, même si les matières réfléchissent la lumière, comme le verre ou le métal. Ces deux fonctionnalités améliorent ainsi considérablement le contrôle-qualité.

Produits connexes

La série AT C6 comportent 3 modèles différents pour permettre à chaque utilisateur de trouver la solution la mieux adaptée à son application et aux exigences du système.

Astuce technique de Danny Hesse,
Portfolio Manager, STEMMER IMAGING