Industrie de l’électronique >

nous vous aidons à garantir la qualité.

Plus

DÉFAUTS DE CARROSSERIE >

De l'esthétique à la performance,

nous vous aidons à garantir la qualité.

Plus
Fonctions innovantes pour votre caméra

PROFITEZ AU MAXIMUM DE VOTRE

ARCHITECTURE GIGE VISION >

Avec deux fonctions de caméra ultra-performantes

Plus

Le processus d'inspection

Les tâches d’inspection peuvent varier avec le temps, pour s'adapter à de nouveaux produits ou de nouveaux besoins. Ainsi est-il important que la solution de vision choisie corresponde parfaitement aux exigences du projet. Opter pour une solution flexible facilitera son adaptation ultérieure à d’éventuelles nouvelles tâches.

Les quatre étapes importantes d'un processus d'inspection

En règle générale, une tâche de contrôle simple comporte les étapes suivantes :

  1. Acquisition de l'image
    L’objectif consiste à déployer un système en mesure de capturer la meilleure image possible pour l’application. La caméra n’ayant pas la même flexibilité d’adaptation que l’oeil humain, elle peut avoir besoin de filtres optiques ou d’un système spécifique d’éclairage en complément. L’application nécessite peut-être aussi l’intégration d’un déclencheur pour la caméra, l’utilisation d’une commande d’éclairage ou le réglage correct des temps d’exposition pour éviter les flous de mouvement.

  2. Localisation de l'objet sur l'image
    Une fois l’image capturée, l’objet à contrôler doit être localisé dans l’image. Pour faciliter le contrôle, il est souhaitable que les objets se trouvent tous dans la même position et dans la même orientation par rapport à la caméra. Un dispositif mécanique adapté peut aider à repositionner les objets. Si cela n’est pas possible, la première tâche du système consistera alors à localiser l’objet dans l’image. La reconnaissance d’un objet dans une image nécessite généralement de trouver deux bordures ou une forme caractéristique. Tous les outils d’inspection peuvent ainsi s’y référer et s’adapter à la position de l’objet. En fonction des seuils de tolérance requis, le temps nécessaire pour déterminer la position exacte de l’objet varie.

  3. Inspection
    Au cours de cette étape, l’objet localisé sur l’image est passé au crible des différents outils logiciels pour détecter les caractéristiques recherchées. La complexité de cette inspection varie en fonction de la tâche à réaliser et donne ainsi lieu à des durées de contrôle très différentes.

  4. Décision
    La décision finale est prise en fonction de l’ensemble des résultats obtenus par les outils logiciels utilisés. Bien évidemment, il conviendra encore de définir sous quelle forme le résultat devra être communiqué à l’installation et comment celle-ci devra réagir au résultat.